Reggae music : 5 artistes jamaïcains à suivre

Ce n’est un secret pour personne que la musique sound systèm envahit la Jamaïque. Sa nourriture, sa mode et sa musique ont été goûtées et les gens ont essayé de recréer ce qui ne peut être trouvé, fabriqué et produit que sur l’île. Si vous n’avez pas suivi l’évolution de la musique dans le pays de Bob Marley, on vous aide à rattraper le temps perdu en dévoilant les 5 artistes à suivre absolument.

 Jane Macgizmo

Si vous avez écouté le dernier EP de l’artiste reggae Koffee « Rapture » vous avez certainement entendu la voix envoûtante de Jane Macgizmo sur le titre « Blazin». Mais ce n’est pas ce qui fait le plus grand succès de cette dernière.

Originaire de la banlieue de Mandeville, elle a été plongée dans les arts après avoir fréquenté l’école de musique de Sybil, puis l’Université des Caraïbes du Nord pour la production de films.

Sevana

Il est très facile de se perdre dans la musique de Sevana, parce qu’elle est incroyablement talentueuse. Artiste du collectif « In.Digg.Nation » de Protoje, Sevana est devenue célèbre grâce à sa participation au concours jamaïcain Digicel Rising Star en 2008. Bien qu’elle n’ait pas gagné, elle a été l’une des meilleures finalistes de l’émission. Sevana a fait des performances live partout dans le monde. Son mélange mélodique de reggae, de soul et de R&B est très contagieux.

Tessellé

Tessellé s’est associé à Amindi K. Fro$t et Valleyz pour produire l’hymne de l’été 2017 « Pine and Ginger ». Sa musique audacieuse mélange les styles du reggae, du jazz, du R&B et de la soul pour fusionner un son vraiment unique.

Après avoir travaillé avec le célèbre producteur de dancehall Rvssian et les talents émergents Krs pour la production d’un « Beach Front Riddim » refixé, ils ont créé « Hallucinate ».

Lila Iké

Lila Iké, égérie de Sevana et de Protoje, vous rappelle tout ce que vous aimez dans le reggae. Originaire des collines de Manchester en Jamaïque, son amour pour la musique s’est développé de façon exponentielle au lycée.

Très habile à cracher du feu comme à chanter, Lila Iké a flirté avec le dub dans son troisième et dernier single « Second Chance » et son premier single reggae s’intitule « Biggest Fan ».

Dee Dré

Dee Dré est une jeune musicienne de dancehall originaire des rues de Kingston. Affilié au collectif Aidonia’s Fourth Genna de Dee Dré et celui de dansehall Behemoth, Dee Dré retranscrit avec poésie les épreuves et les célébrations de sa vie au sommet des riddims du dancehall afin de créer des disques qui sont à la fois faciles à lire et à entendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *